pumpkin autumn challenge bullet journal

Salut mes petites citrouilles à la cannelle 🎃

Le Pumpkin Autumn Challenge, vous connaissez ? Perso, il y a quelques jours, je n’avais jamais entendu parler de ce challenge, créé par Guimause Terrier (tous les détails du challenge sur son (chouette) son site) il y a trois ans, et me voilà déjà conquise par le concept ! Je suis une femme simple, après tout. On me dit automne ~ lecture ~ pumpkin ~ magie ~ spooky ~ cosy, et je suis déjà en train de signer. Choisir les heureux élus parmi ma [monstrueuse] PAL a été le plus difficile, surtout que j’en ai une ribambelle qui correspondent aux thèmes du challenge. D’ailleurs, en parlant de ça …

C’est quoi le concept de Pumpkin Autumn Challenge ?

Ça dure du 1er septembre au 30 novembre, c’est ludique et sans pression. Chacun est libre de choisir la configuration qui lui convient le mieux. Tu peux choisir un seul menu, deux ou carrément les trois. Pour chaque sous-catégories, un livre ou un film correspondant au thème te permet de la valider :

pumkin autumn challenge
Règles du Pumpkin Autumn Challenge

J’ai choisi l’option « ça s’appelle avoir les crocs ». Donc deux sous-catégories par menu, et je me suis même prévu quelques bonus en plus, toutes catégories confondues. Enfin, si seulement je parviens au bout du challenge avec mes globes oculaires encore en état de marche 🤞

Les chimères de la sylve rouge …
  • Pour cette catégorie je suis partie sur un bon classique que je n’ai pourtant jamais lu : Dracula, de Bram Stocker. Je l’avais dans ma bibliothèque depuis un long moment, il était temps de le dévorer 🧛‍♀️
    • Jonathan Harker, jeune notaire, est envoyé en Transylvanie pour rencontrer un client, le Comte Dracula, nouveau propriétaire d’un domaine à Londres. A son arrivée, il découvre un pays mystérieux et menaçant, dont les habitants se signent au nom de Dracula. Malgré la bienveillance de son hôte, le jeune clerc ne peut qu’éprouver une angoisse grandissante. Très vite, il se rend à la terrifiante évidence: il est prisonnier d’un homme qui n’est pas un homme. Et qui partira bientôt hanter les nuits de Londres…
Les supplices de la Belladone …
  • Dans le genre couverture noire, je pouvais difficilement trouver mieux que la magnifique édition grand format de Jonathan Strange et Mr Norrell, de Susanna Clarke. Je l’avais commencé au début de l’été et mis de côté au profit de lectures plus estivales : voilà l’occasion parfaite pour m’y replonger. D’ailleurs, c’est par lui que je commence. Et vu sa taille gargantuesque, il va me nourrir un bon moment. Mais étant donné que j’ai la fâcheuse manie de lire plusieurs en même temps, un ou deux sont susceptibles d’en accompagner la dégustation.
    • Dans l’Angleterre des guerres napoléoniennes, le dernier vrai magicien, Gilbert Norrell, se rend à Londres pour offrir ses services à la Cour. De succès en victoires, il fait la connaissance du jeune Jonathan Strange qui aspire à devenir le plus grand des magiciens. Ensemble, ils parviennent à éblouir l’Europe de leurs exploits. Mais une erreur de Mr Norrell les amènera à affronter un redoutable adversaire immortel, le garçon-fée Lare, et à subir les douloureuses épreuves que sa folie leur infligera. Seul Strange, attiré par l’héritage mystique de John Uskglass, dit Le Roi Corbeau maître absolu de la magie de trois mondes, sera en mesure de sauver les personnes torturées par Lare dans son château, mais il lui faudra en payer le prix. La culpabilité de Mr Norrell découverte, Strange et lui se livrent une guerre sans merci pour le contrôle de la magie, animés l’un par la soif de connaissance et l’autre par la vengeance, mais tous deux manipulés par un ennemi aux plans tortueux et sinistres…
Lectures bonus …
  • Je suis Médée, vieux crocodile ! : Sherlock Holmes, treize enquêtes élémentaires, de Sr Arthur Conan Doyle.
  • Esprit es-tu là ? : Le portrait de Dorian Gray, Oscar Wilde
pumkin autumn challenge
Fafnir ton assiette sinon pas de piécette !
  • Il y a des fées, des magiciens, des gnomes, des chats ailés et bien d’autres créatures fantastiques… mélange de mythes et de légendes à la sauce française, bienvenue dans Le Paris des merveilles, tomes 2 & 3, de Pierre Pevel. J’ai beaucoup aimé le premier tome, lu au printemps dernier. J’ai récemment reçu la suite de la trilogie que j’ai hâte de découvrir.
    • Dans un Paris de la Belle Époque où se côtoient gnomes, dryades, chats-ailés et arbres enchantés, Louis Denizart Hippolyte Griffont, membre reconnu d’un club de gentlemen magiciens, est sur une nouvelle affaire de meurtre. La victime est un antiquaire apparemment sans histoires, mais l’enquête du mage le conduit à un nom que beaucoup redoutent : Giacomo Nero. Cet ambitieux mage noir pourrait bien être mêlé à une intrigue trouvant ses origines à l’époque de la Régence. En ce temps-là, Griffont était le chevalier de Castelgriffe…
A window to the past …
  • Lue et adorée pendant mon adolescence, j’ai récemment remis la main sur La Trilogie Morgenstern et je suis plus que ravie et curieuse de retrouver la plume d’Hervé Jubert dans cette enquête intrigante et rocambolesque aux tonalités steampunk où se côtoient magie, meutres et mystères…
    • Dans une ville-décors à l’image de Londres au XIXe siècle, une jeune femme est sauvagement assassinée. Une sorcière enquêtrice, Roberta Morgenstern et son assistant, Clément Martineau, sont chargés de trouver le meurtrier. Cette traque les entraîne en un tourbillon de lieux et d’époques reconstitués, du Paris médiéval au Mexique des Aztèques.
Lectures bonus …
  • A Treasury of Irish Fairy and Folk Tales, énorme pavé déniché au musée du Leprechaun à Dublin, réuni à lui seul toutes les catégories de ce menu : fortiche !
  • Siroter un chocolat chaud sous les saules : La fiancée du fantôme, de Malika Ferdjoukh. Harry Potter and the Goblet of Fire, (en anglais) de J.K Rowling (doucement mais sûrement, je me refais la série, et c’est trop bon).
pumkin autumn challenge
Les écailles de Mélusine …
  • Sorcières, la puissance invaincue des femmes, de Mona Chollet, a délicieusement hanté mon Instagram pendant de nombreux mois. On me l’a ensuite offert à Noël, et depuis j’attends le bon moment pour m’y plonger … le voilà arrivé !
    • Tremblez, les sorcières reviennent ! disait un slogan féministe des années 1970. Image repoussoir, représentation misogyne héritée des procès et des bûchers des grandes chasses de la Renaissance, la sorcière peut pourtant, affirme Mona Chollet, servir pour les femmes d’aujourd’hui de figure d’une puissance positive, affranchie de toutes les dominations.
Nausicaä de la vallée du vent …
  • J’ai beaucoup hésité pour cette catégorie, et j’ai finalement trouvé le roman idéal d’une autrice que je révère, et dont les écrits ont le don de me transporter : Megan Lindholm aka Robin Hobb : Le dieu dans l’ombre.
    • Evelyn a 25 ans. Un séjour imprévu dans sa belle-famille avec son mari et son fils de cinq ans tourne au cauchemar absolu. Une créature surgie de son enfance l’entraîne alors dans un voyage hallucinant, sensuel et totalement imprévisible, vers les forêts primaires de l’Alaska. Compagnon fantasmatique ou incarnation de Pan, le grand faune lui-même… Qui est le Dieu dans l’ombre ?

Avez-vous déjà participé au Pumpkin Autumn Challenge ? Ca vous tente ? Y a t-il l’un de ces ouvrages que vous avez déjà lu ? Lesquels vous font envie ?

Retrouvez un nouvel article prochainement avec ma liste de films et séries à la sauce automne et Halloween !

En attendant, restez cosy

Laisser un commentaire

RSS
Instagram