Au commencement, il y a un rêve, une passion, mais surtout un besoin vital et irrépressible…

J’ai goûté l’amour de la lecture et des mots grâce à la poésie, et plus précisément à travers la voix d’Arthur Rimbaud et de son Dormeur du val. Le coup de foudre a été immédiat. Nous devions choisir un poème à réciter devant la classe parmi ceux de l’anthologie « Mille ans de poésie« , et l’ouvrage est rapidement devenu mon livre de chevet (et puis, je l’avoue, J.K Rowling et Harry Potter s’en sont mêlés aussi).

Lire pour s’évader, lire pour aimer, lire pour ressentir, lire pour rêver, lire pour être, et puis écrire, pour toutes ces mêmes raisons, et plus encore. Adolescente, solitaire le jour et insomniaque la nuit, la lecture autant que l’écriture étaient pour moi un refuge et un envol vers d’autres mondes.

Après l’obtention de mon bac littéraire, je n’avais qu’une seule obsession : voyager.

J’ai emballé mes cartons au garage et durant cinq ans, nomade, travaillant durant l’été, j’ai assouvis ma soif de découverte en Europe, en Inde, en Thaïlande, au Sri-Lanka, au Népal, en Russie, en Polynésie… Et je ne compte pas m’arrêter là ! ✈🌍

Fin 2015, regorgeant d’idées pour mon premier roman et aspirant à revenir vers ma première passion, la littérature, j’ai intégré une licence de lettres modernes à l’université de Montpellier. En parallèle, je me suis inscrite à plusieurs ateliers d’écriture et cafés littéraires, certains orientés vers la poésie, le scénario, le roman ou encore la nouvelle.

Durant l’un des ateliers, après l’écriture d’un court texte improvisé, j’ai enfin rencontré mon histoire… et « Le Bruit des pages » est né.

Durant six mois, je m’y suis plongée corps et âme, puis il y a eu des hauts, des bas, un million et demi de différents remaniements, de corrections, d’interrogations, de moments de doute et de joie pure. Sans parler de la centaine d’épiphanies jubilatoires que j’ai pu vivre durant cette période.

Aujourd’hui, deux ans plus tard, je reviens d’un an à l’étranger, en Polynésie, où je poursuivais ma licence par correspondance, et je célèbre une grande victoire personnelle, la réalisation d’un rêve de toujours : l’édition de mon premier roman ! En plus, merveilleux bonus, je suis lauréate d’un superbe prix littéraire aux éditions Charleston, et chez Pocket d’ici mai 2020… que demander de mieux ?


Ah, oui, un second roman ! Mais, j’y compte bien. Et un troisième, et un quatrième, et un … (bref, vous avez compris). Le premier s’inspirait de ma passion pour la Russie et de mes nombreux voyages à Saint-Pétersbourg, et le prochain … vous le saurez bientôt ! Sachez qu’il trépigne déjà d’impatience, tandis que je retourne m’installer confortablement dans mes chères Cévennes, la plume bien affûtée ✍🤓 Home sweet home 🌄🌞💕

Envie de me découvrir un peu plus ? Allez donc jeter un œil à mon portrait chinois, par les éditions Charleston!

RSS
Facebook
Facebook
Twitter
Instagram